A Propos d'adjectifs...

...Ceux proposés pour compléter le nota de l'article intitulé : "A Ceux qui trouvent à y redire..."

Quelques semaines après avoir publié l’article « A Ceux qui trouvent à y redire » et sollicité votre avis sur l’adjectif le plus approprié, soit courant octobre 2009, j’ai publié sur certains blogs et sites les résultats de la consultation. Je ne l’ai pas encore fait ici. Les voici donc.
----------

Au total, 11 adjectifs différents m’ont été proposés dans des commentaires
sur le site http://victimesdefautesmedicales.e-monsite.com,
sur le blog http://victimes-de-fautes-medicales.over-blog.com
ou par mail. Dix en français et un en anglais.

Certains adjectifs ont été proposés plusieurs fois, par exemple « lamentable » ou « misérable ». En revanche, « pitoyable », pour lequel je cherchais un synonyme, n’a pas été reproposé.

Les 11 adjectifs proposés

déplorable

lamentable

médiocre

méprisable

minable

misérable

navrant

piteux

pitiful

scandaleux

triste

 

En vérifiant le sens des uns et des autres, je suis tombé sur ou ai pensé à des synonymes qui n’avaient pas été envisagés et que j’ai ajoutés à la liste.
Voici le tableau que j’ai obtenu :

déplorable

 

 

1. Qui afflige ; qui mérite d’être déploré. // 2. Qui provoque du désagrément ; fâcheux, mauvais. Un oubli déplorable. Des résultats déplorables.

Déplorer : 1. Litt. Manifester de la douleur à l’occasion d’un événement funeste. Déplorer la mort d’un ami. // 2. Regretter vivement quelque chose ; avoir à constater quelque chose de fâcheux. On a déploré de nombreuses victimes.

c’est n’importe quoi

 

désespérant

 

honteux

2. Qui est cause de honte, de déshonneur, d’indignation. Une fuite honteuse. Il est honteux de pratiquer de tels tarifs.

lâche

 

lamentable

1. Qui fait pitié ; navrant, pitoyable. Etre dans un état lamentable. // 2. Qui est mauvais à faire pitié ; minable, déplorable. Résultat, travail lamentable.

médiocre

 

méprisable

Digne de mépris, c’est à dire sentiment par lequel on juge quelqu’un, sa conduite condamnable, indigne d’estime, d’attention.

mesquin

Qui manque de grandeur, de générosité ; petit, médiocre.

minable

Adj. Et N. Fam. (de miner) D’une pauvreté, d’une médiocrité pitoyable. Un résultat minable. Une bande de minables.

misérable

Adj. et N. (lat. miserabilis) Qui manque de ressources ; indigent, nécessiteux.

Adj. 1. De nature à susciter la pitié ; déplorable. Une fin misérable. // 2. Digne de mépris, sans valeur. Un misérable acte de vengeance. // 3. Qui a peu de prix, peu de valeur ; minime. Un salaire misérable.

navrant

1. Qui cause une vive affliction. // 2. Très regrettable, décourageant.

nul

2. Sans aucune valeur. Devoir nul. // Adj. Et N. Se dit de quelqu’un qui n’a aucune intelligence, aucune compétence. Elle est nulle. Un nul.

petit

7. Qui manifeste de la mesquinerie, de l’étroitesse d’esprit. C’est petit de sa part.

piteux

 

pitiful

 

pitoyable

1. Qui éveille un sentiment de pitié ; triste. Aspect pitoyable. // 2. Sans valeur : mauvais, lamentable. Un spectacle pitoyable.

scandaleux

Qui cause ou est susceptible de causer du scandale. Une vie scandaleuse. // Qui choque par son excès ; honteux, révoltant. Prix scandaleux.

triste

 

 

Après des recherches lexicales, j’ai restreint le choix à deux adjectifs parmi ceux proposés : « misérable » et « méprisable » – auxquels j’ajoute un troisième : « honteux », qui n’a pas été proposé. (« scandaleux » le fut, en revanche.)  
Bien sûr, selon que l’on choisit tel ou tel adjectif, on privilégie telle ou telle idée exprimée. Dans un premier temps, je voulais simplement exprimer l’idée, relativement objective, « d’un acte dénué de valeur ». Je voudrais maintenant lui ajouter celle, plus subjective, « d’un acte qui mérite ou suscite le mépris » parce qu’il est sans valeur et, par extension, indigne d’estime ou d’attention. 
L’adjectif « méprisable » réunit ces deux sens puisqu’il désigne un acte « digne de mépris », au sens où on le juge « indigne d’attention ou d’estime ».  
Le mot « misérable » réunit également ces deux sens, mais a l’inconvénient d’être, aussi, un nom.
Enfin, en changeant le point de vue, c’est à dire en adoptant le point de vue de l’auteur de l’acte, non plus celui du spectateur, j’ai trouvé « honteux ». Cet adjectif est intéressant parce qu’il réunit les deux points de vue à la fois, puisqu’il désigne un « acte qui cause de la honte ou du déshonneur » chez son auteur, et de « l’indignation » chez le spectateur.
En conclusion, je vais garder l’adjectif « méprisable » suggéré par Daniel et Janine, et lui ajouter l’adjectif « honteux » que personne n’a proposé. 
Je vais ainsi pouvoir compléter ma phrase :
« Que des adolescents boutonneux, en quête d’identité, comme on dit, s'amusent à ce genre de choses, passe encore. Qu'il s'agisse de chirurgiens et d'experts judiciaires est, proprement, MEPRISABLE, HONTEUX. »

Du coup, certains d’entre vous pourraient trouver que les deux termes « proprement » et « méprisable » ne vont pas très bien ensemble. Si c’est le cas, je vous invite à réfléchir également à l’adverbe par lequel on pourrait remplacer « proprement ».

Merci de votre participation.

Azureine, victime de fautes médicales et d’expertises judiciaires bidon 

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×