Glycines et lilas...

Glycines et lilas se sont parés de mauve :
Couleur de crépuscule, au printemps, à Paris, 
Le mauve avec le gris a des secrets d’alcôve.
Mais pour qui n’est plus désiré, le jour périt ;
Si ne brillait en vous ce regard qui me sauve,
Si clair que fût le temps, je le trouverais gris.

La beauté des mots, le plaisir des choses

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×